La genèse d’un blog

Ça fait plusieurs mois que ce blog me trotte dans la tête. Un jour oui, un jour non. J’y vais, j’y vais pas. Un pas en avant, trois en arrière, en passant par la case « J’y arriverai jamais »…

« Pour qui tu te prends? » « Non mais t’as quel âge? » Vous les connaissez peut-être vous aussi, ces petites questions, ces freins que l’on s’impose à soi-même, ces critiques que l’on s’envoie dans les dents et qui nous paralysent. Pas moyen d’avancer avec ça! Mais voilà qu’enfin, un jour, une petite voix prend le dessus sur les autres: « qu’importe, on y va, au pire personne ne te lira mais au moins tu auras essayé et pris plaisir à écrire même si ce n’est que pour ta mère, tes sœurs (t’as de la chance: t’en as deux!) et ta best friend for ever de tous les temps! »

 

Je dois avouer que plusieurs personnes m’ont aidée dans ce cheminement. La première, c’est Laure des Aventurières http://www.lesaventurieres.com/. C’était au printemps dernier, au cours de l’une de ses fameuses soirées « J’aime le vin, j’aime pas mon job » (que je vous conseille ardemment!), cette fois-ci consacrée aux blogueuses. J’y suis allée sur la pointe des pieds, persuadée d’être la plus vieille de l’assemblée, à peine à l’aise sur Facebook, découvrant juste Instagram et Pinterest et ne comprenant toujours pas l’intérêt de Twitter! Et pourtant, la magie a opéré (ok, je vous l’accorde avec plusieurs verres de vin, ça a aidé, mais quand même!)… En plus de Laure, j’ai rencontré des filles et un gars (!) super intéressants, bouillonnant d’idées, bienveillants et surtout dé-cul-pa-bi-li-sants! Une bouffée d’oxygène! Un vent de liberté! « Ben oui, vas-y, fonce, qu’est-ce que tu risques? » Je n’ai pas su quoi répondre, en effet… Ensuite, il y a eu ma BFF, AP, celle à qui je peux tout dire sans avoir trop peur de passer pour une quiche et qui, justement, en m’écoutant lui parler de mon projet, m’a dit « Banco, ma quiche, ma biche! » Et puis il y a toutes celles qui ne savent pas qu’elles m’ont portée: les filles de la blogosphère dont j’admire la prose, l’univers et qui me font sentir encore bien petites sur les plans rédactionnel (le style qui vaut signature, la petite note d’humour bien placée…), design et prises de vues (féminins mais pas cul-cul…), comme Caroline de http://www.penseesbycaro.fr , Camille de http://www.afewdaysinlyon.com/ ou encore Eleonore de  http://www.leblogdelamechante.fr/ pour n’en citer que trois; mais aussi IsaBelle ma complice d’âme et de cœur avec qui je partage et disserte pendant des heures sur les plus et les moins de la vie, devant – selon l’heure de la journée – un café, un thé, une bière, un verre de vin (plusieurs réponses possible!) C’est elle qui m’a donné le dernier coup de pied au cul pouce pour me lancer: le livre de la psychanalyste Sophie Cadalen « Vivre ses désirs, vite ».

photo

 

Vous savez, c’est ce genre de livre qui n’est pas prêt de quitter la table de nuit, ce genre de livre dont on souligne les phrases clés au crayon, ce genre de livre dont on dit de l’auteure « mais comment elle sait ce que je pense, elle est dans ma tête ou quoi?! »

 

Alors une fois que l’idée de blog était « validée », il fallait passer à l’action! Et là, comment vous dire? Je ne suis ni geek ni expert of Los Angeles, j’ai plus de 40 ans et je crois que je ne suis tout simplement pas configurée pour créer des trucs sur Internet! Immense découragement: vous venez de vous autoriser de vivre votre projet (« votre désir » comme dirait Sophie la psy) et paf, vous n’avez pas les moyens techniques de le concrétiser! Pourtant, je vous jure que j’ai essayé: j’ai regardé quantité de tutos plus ou moins confus sur wordpress and co, suivi les bons plans des Aventurières mais… je ne comprenais toujours rien! Jusqu’à ce que Cécile, rencontrée sur la page Facebook des Aventurières, me dise simplement « moi si tu veux je t’aide »! On a déjeuné, elle mon ordi et moi, on s’est raconté nos vies, et mon blog s’est matérialisé. Depuis, je sais qu’une amie virtuelle peut en devenir une pour de vrai!

C’est donc grâce au soutien de ces bonnes fées, mais aussi à mon irrépressible désir, que je donne aujourd’hui naissance à mon blog « Les Créativantes ». Smack les filles!